Compléter ses revenus avec un podcast

On rêve tous de gagner plus. Mais pour gagner davantage, on n’oublie trop souvent qu’il faut aussi « travailler plus » comme le disait un ancien Président de la République. Est-ce possible ? Oui. Est-ce tenable ? Non. Parce que les journées ne font que 24 heures et parce que les challenges qui s’inscrivent dans la durée sont beaucoup plus difficiles à mener à leurs termes que des efforts sur une courte période ou sur quelques instants. Malgré tout, on peut tenter de transformer cet adage du « travailler plus » par l’équation intéressante du « travailler mieux ».

D’abord, est-ce possible de compléter ses revenus avec un podcast ? La réponse est oui. Je vais tenter de vous l’expliquer. En réalité, tout est possible dans la vie. Il y a de nombreuses directions à suivre pour compléter ses revenus. Les compléter avec ce qui est au départ une passion est encore mieux. D’ailleurs, retenons cette phrase de Confucius qui nous dit : « Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie« . Elle est intéressante cette pensée de Confucius parce qu’elle produit aussi son petit effet. Pour autant, j’ai rarement rencontré des gens qui s’éclatent dans leur travail. C’est rare. Parce que le travail, il est répétitif, harassant, fatiguant et, parfois, aliénant. Au bout de quatre décennies, il vous dépossède.

Pour compléter ses revenus, grâce à un podcast, il faut aussi que comprendre que, si tout travail mérité salaire, « la victoire aime l’effort » comme le disait le poète Catulle. Et, il y a rarement des résultats sans souffrance. Dans chaque aventure professionnelle, rien n’est facile. La mienne repose sur un rapport qui peut parfois surprendre : 70% de souffrances et 30% de satisfactions. C’est un peu comme la foi : 99 secondes de doute pour 1 seule seconde de grâce. C’est assez injuste, je vous l’accorde.
 

 

 
5 conseils « à pas cher »

#1 Choisir le bon sujet
Pour y parvenir, il faut d’abord lentement et patiemment murir son projet dans sa tête. Projet qui doit, comme le dit Confucius, vous procurez du plaisir. Le choix du sujet abordé dans votre podcast sera donc fondamental. Si vous l’appréciez, vous ne l’apprécierez que davantage lorsqu’il s’agira de le concrétiser. Donc, d’abord, le choix du bon sujet est primordial parce que de votre choix dépendra à la longévité de votre production. Bref, ne pas s’enfermer dans quelque chose que l’on n’a pas envie de faire.

#2 Créer un squelette
C’est le modus operandi de la production de votre podcast. Le mode d’emploi. On y trouve des règles, un processus d’action, une façon de faire… qui seront répétés tous les jours, toutes les semaines ou tous les mois. Si vous respectez ces règles, vous allez installer très rapidement des habitudes. Et les habitudes, c’est bon pour être certain d’entamer un voyage au long cours. Sans habitudes pas (ou peu) de certitudes d’avenir.

#3 Être régulier
Dans la production, mais aussi plus encore dans les parutions, c’est-à-dire dans les publications de votre podcast sur une plateforme. Plus vous respecterez cette règle, plus, à l’autre bout de la chaîne, vous allez pouvoir créer des habitudes chez l’auditeur et, ainsi, le fidéliser. Donc, soyez régulier dans le rythme de publication. Soyez exigeant avec vous et donc avec vos auditeurs. Respecter un rythme de publication, c’est respecter ses auditeurs. La base donc !

#4 Muscler son catalogue
Plus vous proposerez des épisodes, plus vous générerez de l’audience. C’est mathématique. Donc, plus vous pourrez monétiser (rapidement) votre podcast. C’est vraiment une condition sine qua non. Plus votre catalogue sera dense, riche et varié, plus vous élargirez votre cercle d’auditeurs. Il faut comprendre qu’il faut beaucoup d’épisodes en ligne pour commencer à générer des revenus. C’est un frein, un dur retour à la réalité. Le podcast, c’est un peu comme les bonnes résolutions du 1er janvier. Beaucoup s’y aventurent. Très peu parvient à apercevoir la ligne d’arrivée.

#5 Comprendre la monétisation
C’est aussi la base. C’est même le premier conseil que vous devriez suivre. La première question que vous devriez vous poser. Si vous comprenez les mécanismes d’audience, votre podcast sera plus facile à commercialiser. Êtes-vous capable de générer un minimum de 5 000 lectures par épisode ? Oui ? C’est déjà un bon début ! Êtes-vous capable de comprendre qu’avec une audience de 5 000 lectures par épisode, vous allez générer (seulement) entre 70 et 80 euros ? Ou alors, êtes-vous capable de séduire une marque qui vous accompagnera à hauteur de 10 000 euros pour une seule série de podcast ?

 

 
Des idées à creuser…

Je n’ai pas voulu ici aborder précisément le sujet de cette Room qui s’articule autour des supports commercialisés pour accroitre vos revenus. Mais en vous remuant un peu les méninges, vous devriez forcément accoucher de quelques idées : un appel financier auprès de votre communauté, des tee-shirts aux couleurs de votre podcast que vous commercialisez, l’édition d’ouvrages en lien avec un podcast (comme le fait Binge Audio), la mise en place d’abonnements en lien avec des plateformes comme Apple Podcasts, un site web avec des contenus rédactionnels proposés à la vente, l’organisation d’événements avec votre communauté, la signature avec un studio pour produire un podcast exclusif, convaincre un annonceur de vous accompagner… Vous le constatez les leviers de développement sont très nombreux…

 

 

Douze métiers, treize misères ?

Il y aurait tant de choses à dire sur la façon de monétiser son podcast et ainsi de compléter ses revenus. Il n’y a pas de recette miracle. Probablement, un tour de main commun au monde du podcast mais différent chez chaque podcasteur. Ce qui vous rassemble entre podcasteurs, ce sont les ingrédients de cette recette qui sont identiques. Le reste donc, c’est le tour de main. Dans tous les cas, il faut être motivé. Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’il faut avoir de la volonté. La volonté, c’est un peu comme un muscle. Il faut souvent l’entraîner pour la développer. Ce n’est pas si simple. D’autant que cette volonté, pour qu’elle produise son  effet, doit se combiner avec d’autres qualités trop souvent mises de coté : la curiosité et surtout l’énergie autrement dit, la force physique (« Un esprit sain, dans un corps sain » en quelques sorte). Si vous êtes en bonne santé, vous aurez de l’énergie et donc vous pourrez mener de front deux, trois ou même quatre activités physiques comme intellectuelles… Produire un, deux ou trois podcast simultanément et en faire un complément de revenus. À vous de jouer !
 

Ce texte est issu des « Billets de Brulhatour »  que vous pouvez retrouver en direct tous les Mercredis à 13h00 sur Clubhouse en cliquant ICI .

Auteur/Autrice

  • Podcast Magazine est le premier magazine dédié au Podcast. Lancé par des acteurs de l'industrie du podcast et de l'audio digital et rédigé par des podcasteurs.euses il s’adresse à tous les passionnés de l’audio, de la radio et du podcast sous toutes ses formes. AudioBook, Podcasts natifs, Replay d’émissions de radio, Podcasts de marque… Témoignages, tendances, techniques, outils, conseils, rencontres, classements et coups de cœur, Podcast Magazine vous permettra de découvrir cet univers émergent. Vous y retrouverez des pages modes, luxe, produits pour l’écoute et les clés pour vous lancer, vous améliorer ou partager des conseils de pros si vous êtes un podcasteur•euse.

Indiquez ce que vous cherchez et appuyez sur Entrée pour effectuer la recherche